Carnaval de la grosse biesse

Marche-en-Famenne, 25 février 2017

Félicie

C'est dans un coin du bois d'Boulogne
Que j'ai rencontré Félicie
Elle arrivait de la Bourgogne
Et moi j'arrivais en taxi
Je trouvais vite une occasion
D'engager la conversation

Il faisait un temps superbe
Je me suis assis sur l'herbe
Félicie aussi
J'pensais les arbres bourgeonnent
Et les gueules de loup boutonnent
Félicie aussi
Près de nous sifflait un merle
La rosée faisait des perles
Félicie aussi
Un clocher sonnait tout proche
Il avait une drôle de cloche
Félicie aussi

Afin d' séduire la petite chatte
Je l'emmenai dîner chez Chartier
Comme elle est fine et délicate
Elle prit un pied d' cochon grillé
Et pendant qu'elle mangeait le sien
J'lui fis du pied avec le mien

J' pris un homard sauce tomate
Il avait du poil aux pattes
Félicie aussi
Puis un' sort' de plat aux nouilles
On aurait dit une andouille
Félicie aussi
Je m'offris une chifflotte
Elle embaumait l'échalote
Félicie aussi
Puis une poire et des gaufrettes
Seulement la poire était blette
Félicie aussi

L' Aramon lui tournant la tête
Elle murmura... quand tu voudras
Alors j'emmenai ma conquête
Dans un hôtel tout près de là
C'était l'hôtel d'Abyssinie
Et du Calvados réunis

J' trouvai la chambre ordinaire
Elle était plein' de poussière
Félicie aussi
J'me lavais les mains bien vite
L' lavabo avait une fuite
Félicie aussi
Sous l'armoire y avait une cale
Car était toute bancale
Félicie aussi
Y avait un fauteuil en plus
Mais il était rempli d'puces
Félicie aussi

Et des draps de toile molle
Me chatouillaient les guiboles Félicie aussi