Carnaval de la grosse biesse

Marche-en-Famenne, 25 février 2017

Discours du Grand Mautchî Benoît li Math Ador

BenoitIntroBuenios dias. Bienvenidos al carnaval del Grosse Biesse.

Moi, Benoît Li Math Ador suis vraiment heureux de gravir une nouvelle fois les marches de ce perron pour vous retrouver en ce lancement officiel du carnaval. Votre présence, à tous, me fait chaud au cœur. Principalement aux 17 Grands Mautchis que j’ai accompagnés ici, au comité carnaval qui m’a supporté et suivi dans mes délires (particulièrement cette année), aux différents groupes qui ont grandi durant ces années et ma suite, emmenée par Maman qui a décidé de venir fêter ses 90 ans avec notre Grande Famille.

Merci à Jocelyne et aux enfants qui m’ont suivi et accompagné dans ma passion carnavalesque. Merci à tous ceux qui de près ou de loin ont permis que ces chars et ces journées soient ce qu’elles sont. Merci aux profs et élèves de l’IATA Namur et IND Beauraing pour leur implication dans la préparation de ce carnaval.
Et Joyeux anniversaire à tous ceux, qui comme nous ont eu le coup de foudre lors d’un carnaval.

Rassurez-vous, ce n’est pas parce qu’on laisse le devant de la scène à la génération montante qu’avec Jean-Luc et les autres on manque d’idées pour les années à venir. On vous surprendra encore, faites-nous confiance…

Cela va me faire tout drôle de recevoir des mains de Senyor André, Alcade de Marcha, les clés de la Ville. Et devant vous, je m’engage à les garder après les festivités. Je remercie André pour son efficacité et son travail mais, à partir de maintenant, je prends les « rennes » de la Ville (et on n’est pas encore à Noël). C’est Benoît le retour.

Je prépare en cachette les prochaines élections. Je garderai sur ma liste des gens efficaces et bouloteurs tels André et René. Mon programme se déclinera en 50 nuances plus sombres.

Eric Domb, ne l’avait pas annoncé il y a quelques années, mais vient de déménager à Marche. Il rejoindra mon équipe avec Panda (évidemment). Il amène un grand projet d’aménagement d’un parc animalier dans notre réserve au Fond des Vaulx. Tout a été négocié et vient d’être finalisé. Le projet Famennia reprend une part importante de ce qui était anciennement envisagé un peu plus loin. La présence de notre Grosse Biesse sur ce site a fait penché le dossier pour Marche.
Le Tro Ti au Foss devra par contre changer de nom et sera rebaptisé le Puy du Fou en hommage à ceux du samedi matin.
Autre personnalité sur ma liste, avec des projets ambitieux, sera l’arrivée de Marc Coucke à Marche. Il vient déjà d’acquérir le Cercle, l’alcade Luximport, la salle St François, la Grange et l’escargot du tourisme. Son intention est de créer un grand parc d’animation carnavalesque plus grand que Disneyland. Pas de petit train pour rejoindre chacun des sites, le vélo sera le seul moyen de locomotion toléré.
Aurore incarnera la princesse lors des parades de nuit qui débuteront dès les prochaines fêtes de Noël. (Revoilà les rennes de la Ville)

Dring (sonnerie de téléphone)
Jocelyne prend le téléphone et répond
Jocelyne prend la parole.

Bonjour à tous. J’étais en ligne avec Benoît Lutgen. Il est content d’apprendre le retour de Benoît aux commandes. Il lui suggère d’axer son programme sur 50 nuances plus claires et laisser les affaires plus sombres aux autres…
L’objectif de son appel est de lui proposer de reprendre le poste de ministre de l’enseignement à la place de sœur Marie-Martine. Le pays de Famenne est actuellement prospère pour ces fonctions mais il y en a 3 pour la province de Namur contre 1 seul pour notre Luxembourg. Un rééquilibrage des couleurs est aussi important. Benoît ayant montré son habileté à pactiser (avec les diables de la Famenne, les Diaoul Dia et surtout les Macrâles) est certainement le plus à même de finaliser le Pacte d’excellence.



C’est beaucoup d’honneur et de nouvelles responsabilités qui m’attendent. Moi, Li Math Ador m’engage à renforcer les apprentissages de bases fondamentaux :

  • Chaque citoyen, chaque Marchois et bien sûr chaque carnavaleux va devoir améliorer son calcul mental. Il est trop facile de mettre la chope à 2 €. Une fois le pacte accepté par les syndicats, elle sera à 1,87 € et les softs à 1,78€. Chaque consommateur devra calculer le montant de sa tournée et s’il se trompe, l’addition sera majorée de l’erreur.
  • Je pense garder le tronc commun, pour autant qu’au-dessus du tronc, il y ait des branches pour chacun et que le tronc ne soit pas trop haut pour continuer à voir les fruits et aller à la maraude.
  • Le texte actuel s’enlise car trop flou. J’apporte des précisions quant aux formations polytechniques : chaque jeune doit être intégré dans une équipe de chareux. En effet, participer activement à la confection d’un char carnavalesque apportera aux ados les compétences initiales au travail du bois, la soudure, la sculpture de la frigolite, la peinture et la décoration. Sur les prochains chars pour la parade de nuit, ils aborderont les câblages électriques et électroniques et surtout ils deviendront des jeunes animateurs de la ville capables de travailler en équipe.
  • Le pacte est bloqué, entre autre, à cause du Parcours d’Education Culturelle et Artistique. Impensable de l’accepter sans y inclure le volet connaissance du Folklore (théorie et pratique). Karelle et Angélique, les nouvelles pom-pom girls de la plovinète seront chargées d’organiser la formation. Pour réussir son brevet, l’élève devra danser la cawète, connaître Marie Doudouille, Tetech Coco et les derniers gros mots de Gugusse.
  • Le néerlandais sera remplacé par un cours de FlamandCO, celui d’éducation physique par une corrida dans les rues.
  • La formation scientifique est aussi importante. Georgio sera chargé des nouveaux programmes de chimie vu son expertise en explosion surprise en centre urbain. Il pourra se faire épaulé par les gilles pour leurs feux de Bengale et Dom pour les mèches mouillées.
  • L’histoire sera centrée sur les dates clés des cités carnavalesques. Chez nous cela débute vers les années 1550 soit sous l’époque espagnole (ben tiens).
  • Le programme de géographie sera différent chaque année en fonction des voyages de la Grosse Biesse. Maintenant, vous devez tous être incollables sur l’Espagne et ses particularités, capable de guider n’importe quel passant à Barcelone et rendre passionnantes les œuvres de Gaudi.
  • Les productions en français se limiteront à des publications sur facebook et à la mémorisation des paroles des chansons de carnaval.
  • Les cours de cuisine et de couture reviendront mais en lien avec le vécu des ados. Adieu écharpe et bonnet et bonjour aux costumes design et futuristes. Pour les futurs Top Chef, Pierrot revisitera les sardines. Les derniers champignons à la mode (Argouanes et coprins) mijoteront avec le Matoufé.
  • Les outils pédagogiques de Jean-François deviendront le seul référentiel. Il le développera pour le secondaire avec des enseignants carnavaleux. Pour éviter les cumuls, les réunions de travail se feront au bar en fin de soirée.
    Pour plus de bonne gouvernance, j’imposerai comme seul jeton de présence (y compris pour les autres politiciens) : les jetons verts à l’effigie de la Grosse Biesse. 1 jeton par réunion et uniquement valable dans les chapiteaux de la province.
  • On va enfin oser modifier les rythmes scolaires. Vous aurez tous congé 2,5 semaines au carnaval à partir du jeudi qui précède. Pour pouvoir vivre pleinement les festivités chez nos amis, le lundi sera considéré comme journée pédagogique centrée sur la formation continue.

Si comme moi, vous pensez que ce programme répond à vos attentes alors j’accepterai la mission (après le carnaval).

En attendant, vivons pleinement notre carnaval.

Vive la Grosse Biesse, Vive Marche.

 IMG 6793 IMG 6796 IMG 6797 BenoitIntroMaman BenoitGugusse

Réponse du bourgmestre