Carnaval de la grosse biesse

Marche-en-Famenne, 10 & 11 février 2018

Qui est donc Marc le Badineu, grand Mautchî 2018?

FamilleGMEn 1960, Marc Chenoix voit le jour tout comme le carnaval de Marche et il grandit avec le carnaval.

Après avoir fait son parcours scolaire à St-Roch, il a très vite commencé à être dans la vie active en tant que peintre en bâtiment. Cette carrière a duré 35 ans. Durant celle-ci, son épouse Patricia Gaspard et lui ont fondé une famille de 3 enfants. Depuis quelques années, deux petits enfants sont venus compléter cette jolie tribu.

En 2011, cet homme méticuleux a décidé de travailler pour sa commune en devenant magasinier au dépôt communal. En y réfléchissant bien, un Marchois qui aime sa ville et qui termine sa carrière en la redécouvrant et en l'embellissant, que demander de plus... La boucle est donc bouclée.

Au dire des gens, son attitude loyale, son envie de faire plaisir et de rendre service aux autres et son côté sympathique font de lui une personne toujours prête pour faire la fête (surtout au moment du carnaval) ! Si vous le croisez dans la rue, il n'hésite pas à vous saluer, à bavarder et lâcher une note d'humour, une petite blague rigolote ou non... qui égayera votre journée. Car des blagues, il en connait ! Il a tout un répertoire. Quand il commence là-dedans, il ne sait pas s'arrêter.

Bref ! Tous les ingrédients pour de devenir carnavaleux. D’ailleurs, le carnaval, c'est pour lui, une passion.
C'est en 2002, qu'un petit groupe d'amis de Marche et de Waillet s'est formé. Cette bande de potes passait de bons moments ensemble et lors d'une soirée un peu plus arrosée, ils ont décidé de créer un groupe. Les 3 premières années, ce groupe n'avait pas de nom d'où les Sin Nom Di D'Ju.

Depuis la création du groupe, les Sin Nom di dju défilent en changeant chaque année leurs costumes afin de respecter au mieux le thème du carnaval.
Aujourd’hui, après 15 ans en tant que membre actif du groupe « Les Sin Nom Di D'Ju », pour Marc, devenir Grand Mautchî, c’est un rêve, une concrétisation.

C’est pour cela que, moi, Marc Li Badineu, suis fier de représenter le carnaval 2018.