Carnaval de la grosse biesse

Marche-en-Famenne, 25 février 2017

Carnaval de la Grosse Biesse

farandole2010color

Le carnaval de Marche tient ses origines dans un petit personnage moqueur et gai luron que l'on nomme Gugusse.

Celui-ci n'est cependant pas le seul personnage qui participe au carnaval du dimanche gras. En fouillant au coeur de la capitale de la Famenne, nous avons trouvé non seulement des légendes mettant en exergue le travail des petits Nutons, la frayeur causée par les loups, les méfaits des Diables ou des Macrâles, mais aussi une légende assez surprenante concernant une Grosse Biesse qui a maintenant donné son nom au carnaval!

Le carnaval de Marche, c'est donc ce mélange de personnages assez pittoresques auxquels il faudra ajouter le Grand Georges, dernier sonneur public à Marche et le Grand Mautchî qui, avant 1995, portait le nom de Prince Carnaval. Aujourd'hui, Grand Mautchîs et Princes passés sont regroupés sous le nom de Haute Cour.

L'histoire du carnaval marchois est aussi liée aux sociétés locales qui y participent depuis 1960. C'est aussi la tradition des thèmes et des inscriptions humoristiques effectuées sur les vitrines des commerçants marchois.

Enfin, c'est aussi une ambiance qu'on peut retrouver dans un chansonnier revu et corrigé chaque année.

NB: En 1988, le Cercle Historique de Marche publiait une étude scientifique sur le carnaval de Marche. Les origines remonteraient à l'année 1862...

La nouvelle bande dessinée est née du crayon de Colette Goosen et de la plume de Jean-Louis Troquet. Elle annonce la venue d'une nouvelle Grosse Biesse... à l'occasion du 50e anniversaire du carnaval de Marche.

Elle est, depuis le carnaval 2010, disponible à la vente (au prix de 5 €) à la maison du tourisme de Marche, au Syndicat d'Initiative et dans les bureaux de Vlan. Par ailleurs, on trouvera également à cet endroit un ouvrage sur le folklore wallon où le carnaval de Marche ainsi que la Plovinète, occupent une place de choix très honorable...

La première bande dessinée date de 1986. Elle était sortie cette fois-là du crayon de Roger Pierre... mais c'était toujours le même Jean-Louis Troquet aux commandes du scénario. Cette bande dessinée illustrait la légende de la Grosse Biesse qu'on peut par ailleurs découvrir également sur ce site...

Les Nutons sont représentés, depuis 1974 (?), par la Plovinète.

nuton

Aux temps jadis, un groupe d'une dizaine de personnes accompagnées de quelques grenadiers déambulaient dans les rues de la ville, promenant une poupée de chiffons symbolisant l'hiver et ses malheurs. Le bonhomme Hiver était brûlé sur la place au milieu de chants, de rondes et de farandoles endiablées qui exprimaient la joie générale de cette mort tant attendue. Mais Monsieur Hiver ne devait pas se douter de la chose et la solution idéale était de la saouler, aussi le faisait-on sauter dans un drap jusqu'à ce qu'il perde la tête (supplice très "en vogue" à l'époque espagnole) et à la nuit tombante, on le basculait promptement dans le grand feu! La foule criait, dansait, riait, l'alcool coulait à flot. Les acolytes étaient vêtus de blanc en représentation de la neige, amie de l'hiver, et les masques noirs pour ne pas être reconnus par le triste sire l'année suivante...

Les grenadiers, pour empêcher la foule de lyncher prématurément la marionnette, apparurent. Il y avait également un homme porteur de cannes à pêche qui distribuait des brioches pendant au bout de ligne; les enfants se pressaient autour de lui pour mordre à ces succulentes friandises, mais deux ou trois pères fouettards armés de verges cinglaient les jambes de tout ce petit monde.

Par dessus tout cela, la musique de la ville apportait son concours sonore à tout cet imbroglio..

La tradition se perpétue dans la région grâce à un comité qui tient à faire survivre ce bon vieux temps: les Amis du Gugusse.

Evidemment, quelques changements sont intervenus: l'homme aux brioches a été remplacé par monsieur Saurets. Le drap, toile de sauvetage des pompiers sert de temps-en-temps à faire pirouetter des enfants mais surtout des personnes du beau sexe attrapées par les pères fouettards, chose que d'ailleurs elles n'apprécient pas forcément!

Texte écrit à l'occasion de l'Assemblée Générale des Amis de Gugusse en 1979. Le siège social se trouvait à l'Hôtel Alfa.

farandole2010color

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

etoile38

Créée à l'aube du quarantième anniversaire du carnaval (c'était en 1999 donc), la Haute Cour regroupe les anciens princes et grands mautchîs....

L'objectif était celui-ci: être présents pour fêter 40 ans de folklore.

Aujourd'hui, la Haute Cour regroupe près de 15 anciens. Si certains ont malheureusement déjà quitté ce monde, d'autres se sont éloignés de Marche... ou se trouvent occupés dans d'autres sociétés.

Chaque année, la Haute Cour intronise le nouveau Grand Mautchî lors de son traditionnel souper "d'après carnaval". Serez-vous au rendez-vous cette année?

Tout renseignement auprès de Jean-Luc li Marchien au 084/31 33 92

 
logojeuneshargimont

Le groupe des Zibistoukets et des Grutchouyoux est une association folklorique de la ville de Marche-en-Famenne animée par une trentaine d'adultes et une quinzaine d'enfants. Le groupe a été fondé en 2001 à l’initiative de quelques amis qui participaient chacun à leur manière au carnaval marchois mais toujours en dehors des activités et cortège organisés par le comité carnaval.

Adresse mail de contacts: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web: http://www.zibistoukets.be

 
 
Les Macrâles onf fait leur apparition au carnaval en 199-. A l'époque, ses membres étaient principalement issus de l'unité scoute...

etoile34

Groupe formé en 2017...

Comme beaucoup d’histoires carnavalesques, tout commence au coin d’un bar d’une soirée également carnavalesque. Les premières idées farfelues se concrétisent sur un post-it de couleur vert fluo toujours sur un coin mais de table cette fois … dans une salle d’institutrices d’une école communale que je ne nommerai pas (ndlr : je rassure tout le monde, il était 16h30). Aurélie, Caroline, Vincianne, Kathleen ne seront plus arrêtées. De manière très mycologique, elles s’entourent de bras, de têtes, de pieds… partent à la cueillette de la disponibilité et des atouts des uns et des autres … le terreau fertile se met en place avec Manu, Wendy, Jean-Claude, Nicolas, Patrick…

Mais ce terreau qui devait servir de substrat pour la germination d’idées florissantes, allait devenir le révélateur d’une constatation que peu de carnavaleux auraient pu deviner: … la Grosse Biesse ne va pas bien. Aucun doute possible, à force de voyages incessants à travers le monde voir même à travers les Mondes, ce qui devait arriver, arriva. La Grosse Biesse est sévèrement mycosée.

La Grosse Biesse infectée, c’est tout le Fond des Vaulx qui est concerné. Les effets sont nombreux et notamment l‘apparition d’un champignon disparu depuis des siècles et que l’on pensait éradiqué pour de bon. Emincé, sportif (ndlr : « qui produit beaucoup de spores »), … il a fait l’objet d’une attention particulière des autorités mycologiques marchoises qui, après maintes recherches dans les grimoires de la bibliothèque provinciale, ont retrouvé le nom donné autrefois à ce spécimen : L’Argouane du Fond des Vaulx. Nous ne connaissons que peu de choses sur lui mais l’histoire très récente nous a montré une de ses plus grandes qualités : il se répand de manière très rapide. Le carnaval 2017 et sa chaleur espagnole annoncée, un taux d’humidité légendaire sous le chapiteau et la dynamite des Gugusses, tous les ingrédients sont réunis pour une contamination mycontrôlée.

Th. R.

La première participation de Solange et ses Aphrodites remonte à 2013, lorsque la Grosse Biesse était revenue des carnavals du monde...

Un tableau reprenant toutes les années, les thèmes, le nom des princes (ou grands mautchîs) et le groupe dont ils faisaient partie est disponible en cliquant ici.

Pour le 57e carnaval, après 17 ans de présidence, c'est Benoît Poncelet qui endosse le rôle de Grand Mautchî. C'est aussi en 2017 qu'apparait un nouveau groupe: "Argouanes & Coprins"

Un an après son 50e anniversaire, le carnaval marchois continue à aller de l'avant. C'est en effet l'année de l'apparition de 2 nouveaux groupes: Louis Z'Attac et Fedimautch.

50e anniversaire oblige, une musique a été créée pour l'occasion, elle est un arrangement des maîtres musiciens de l'harmonie de Marche. On retiendra essentiellement de cette année le lifting de la Grosse Biesse, des Biessons qui l'entourent et de Filou. Deux nouveaux groupes font leur apparition: les Gozaux de Waha et les Mansîs D'jon.nes de Hargimont

Du jamais vu au carnaval de la Grosse Biesse: c'est à dos d'éléphant que le Grand Mautchî a fait sa joyeuse entrée!

Cette année-là, les Baloûches annoncent un envahissement de la ville...

Le géant des Macrâles, Mathildas, est officiellement intronisé!
Le site Web a vu le jour...

Pour la première fois de son histoire, le carnaval sera mené par une femme.

Cette année-là, la Grosse Biesse est accompagnée d'un petit biesson... et de la cabolée!

Le carnaval de Marche devient le carnaval de la Grosse Biesse et le prince porte dornénavant le nom de Grand Mautchî...
Pour la première fois, un spectacle de marionnettes gratuit est proposé aux enfants le samedi sous chapiteau. Le soir, au même endroit avait lieu, également pour la première fois, un cabaret avec, entre autres intervenants, les Mautchîs mî t'chis qu'ti qui proposent un "remake" de leur pièce du 15 août.Au cortège du dimanche, le géant du Grand Georges fait sa réapparition après quelques années d'absence. Il est porté par le volley club.

Le public pourra enfin voir, cette année-là, Noss' Petite, l'héroïne de la légende de la Grosse Biesse

La situation internationale a failli faire annuler l'organisation du carnaval par respect pour les soldats belges partis pour la guerre du Golfe. Finalement, le carnaval aura bien lieu mais une ordonnance de police interdit le port du masque durant les jours de festivités sauf pour les participants au cortège du dimanche...

Pour marquer le 30e anniversaire du carnaval, le comité a édité un ouvrage intitulé "30 ans de carnaval". On y trouve la chronologie du carnaval, des discours de princes, des inscriptions vitrines et la légende du balzinier écrite par J-L Troquet et illustrée par Pierre Bailly et Benoît Feroumont. En outre, cette année-là a dérogé à la tradition puisqu'aucun thème n'a été imposé.

Un record est franchi, celui du poids de confettis commandés: une tonne, du jamais vu à Marche!

C'est la jeunesse de On qui présente le prince de cette année. Normal puisqu'en 1987, ce groupe a reçu le record du plus grand bûcher homologué par le "Guiness Book"

1987 ou... le retour de la Grosse Biesse! C'est après le carnaval 1986 que l'idée de réaliser un char a vu le jour au sein du comité carnaval. Faire rejaillir la légende de la Grosse Biesse à travers une bande dessinée mais aussi à travers un char était l'objectif du comité. L'aspect de la Grosse Biesse est sorti de la mine de Jean-Roch Focant. Jean-Luc Fransolet fut désigné, pour ses talents de bricoleur, comme maître d'ouvrage. L'agrément sera créé par les confettis que la bête crachera. Petit détail: la bête mesurera près de 15 mètres de long, 4 m de haut et 3m50 de large... Autour de la Grosse Biesse graviteront des personnages tricolores dont les costumes sont nés de l'imagination d'Anne Renard.
Enfin, nouveauté supplémentaire, l'entrée au cortège devient payante (40 F) sauf pour les enfants de moins d'1m10...

Le comité carnaval se constitue en ASBL. Il a par ailleurs mis sur pied, du 30 janvier au 02 février 1986, une "Foire du masque". Expositions au centre culturel, séances cinématographiques, animation des rues, colloque, spectacles de danses traditionnelles et défilé de mode carnavalesque au casino étaient au programme...

25e anniversaire oblige, cette année-là les sociétés qui participent au cortège représentent chacune le thème d'un carnaval passé.

Ce sont des jeunes issus de l'Attache et des Mautchîs mî tchis qu'ti qui reprennent l'organisation du carnaval... qui était une émanation du comité des fêtes.

A l'occasion du 20e anniversaire du carnaval, trois géants ont fait leur apparition: ceux des Nutons et celui du Grand Georges. Les anciens princes étaient également présents pour former le jury du concours de chars et groupes... Dans les "Nouvelles de Marche", on pouvait lire cette année-là: "JAMAIS de militaires en tenue mêlés à des personnes déguisées ou masquées"

Quel paradoxe! Ce carnaval "à l'Arabie" s'est déroulé sous la neige...

Le mercredi 3 janvier 1968, le Bourgmestre Jacques Bourguignon réunit les responsables d'associations locales pour constituer un "Comité du Carnaval" afin de prendre la direction de cette festivité qu'il qualifie de "tradition marchoise" car, ajoute-t-il "ce serait dommage, pour tous, d'y mettre fin".

L'année 1962 voit pour la première fois la Grosse Biesse apparaitre dans le cortège.

La passion d'enseigner conduit des enseignants à imaginer de belles activités très porteuses d'apprentissages. Ils vous les partagent...

Voyez-en le résultat... pour les plus grands et pour les plus petits!

Servez-vous mais aussi et surtout partagez également vos activités en transmettant sur carnaval.marche(at)marche.be!

 

Quelques textes informatifs sur la tradition du carnaval...

Pour certains de ces textes, une proposition d'exploitation est donnée

 

Chacun connait la signification de la légende... "histoire déformée et embellie par l'imagination". Le carnaval de la Grosse Biesse en compte quelques-unes auxquelles nous ajouterons les traditionnelles histoires qui accompagnent le retour annuel de la Grosse Biesse depuis 1998.

 

Le plaisir de jouer avec les mathématiques... dans des situations problèmes qui pourraient être bien réelles! Au-delà de la résolution, des informations complémentaires sur le thème du folklore sont aussi divulguées...
Bon plaisir... et pensez aussi à alimenter cette rubrique en apportant vous-mêmes vos énoncés... carnavalesques!

Bricolage, coloriage, chant, ... les idées d'activités artistiques ne manquent pas sur la thématique du carnaval, particulièrement celui de la Grosse Biesse. Ne manquez pas de communiquer vos bons plans pour les partagers via ce formulaire de contact.

Le carnaval de la Grosse Biesse s'étend sur pratiquement une semaine qui commence dans "l'intimité" des carnavaleux, le jeudi, avec la présentation du char du Grand Mautchî... S'enchainent ensuite les autres jours... bien remplis!

 

Depuis 1995, la carnaval de la Grosse Biesse a son chansonnier "Le Petit Biesson", agrémenté d'une nouvelle chanson chaque année... Actuellement, 65 chansons composent ce recueil.

 

Jour de l'intronisation

du Grand Mautchî
{besps}Intronisation/ImagesMenus{/besps}