Carnaval de la grosse biesse

Marche-en-Famenne, 22 & 23 février 2020

Le comité de la Porte-Basse

Discours de Guy-Guy, lors du 40e anniversaire du comité de la Porte-Basse , le 04 février 2000

Origines

C'était sur la place aux Foires, au Phare où c'est maintenant le rendez-vous des motards. En ce temps-là, c'était Richard Wautriche qui le tenait.  On était là pour les résultats de football. On était jeune. On était beau. Je ne sais plus trop ce que l'on sentait. Et là, tout d'un coup, on décide de faire revivre la fête à la Porte Basse.

La première réunion a lieu au café Wéber. Nous étions 16. Chacun donne 50 frs. Capital: 800 frs, qui sont gérés depuis par Louis et qui ont fait quelques petits. Des 16 du départ, certains ont disparu, d'autres ont abandonné mais il y en a 3 qui sont toujours là. Heureusement des nouveaux sont venus et, si certains n'ont fait que passer, il y en a quand même beaucoup qui ont tenu le coup.

 

ComiteDuckerts
Le comité de François Duckerts

Le changement d'un quartier

Ce qui a encore le plus changé, c'est le quartier. Les rails du tram ont laissé la place aux terrains de pétanques puis il y a eu la 4 bandes et on a dit adieu, avec bien des regrets, aux vieilles tours des Remparts, qui en avaient tant vu, et à notre grichette qui avait réceptionné bien des postérieurs marchois dès qu'il y avait le moindre verglas.

On n'a plus été boire des verres chez Wéber et chez Masset. On ne va plus chercher des chiques pour 5 frs chez Maria Lahaut et son chien noir et blanc ne poursuit plus les vélos. ll n 'y a plus de banc pour les pensionnés devant le garage Beaudouin et il n 'y a plus de garage non plus. Les frères Robert, le père Dupierreux, le père Grenson sont partis continuer leur travail au paradis des artisans. Le moulin est devenu un café; chez Georgin, un grill; l'abattoir, des cinémas; Wéber, une banque; Masset et les frères Robert, des fleurs... c'est le progrès.

Et la place donc qui a changé! Avant 60, il y avait encore les longues barres de fer pour le marché aux bestiaux... et à l'autre bout, on avait planté un tas d'arbres. Entre les deux, c'était de la terre, une terre à trous et à flaques d'eau. Puis on a tarmaqué, on a bétonné. On a fait une plaine de jeux pour les enfants que surveillait Eugène Barrier (le Mayan). Et maintenant, on nous construit une superbe tour, une caracole géante qui fera sûr l'admiration des touristes.

 

ComiteChenoix
Le comité de Victor Chenoix

ComiteGuy
Le comité de Guy Grenson

La fête de la Porte-Basse et les animations

La fête aussi elle a changé. Au départ, il n'y avait que le tir du Pitchou, puis les balançoires, un petit carrousel, la friture du Bleu (c'est drôle il y a toujours eu des frites sur la place), puis des petits chevaux.

LundiFete
Un lundi de fête à la Porte-Basse

Maintenant les attractions débordent de la place, il y a de grands métiers. Certains disent même que c'est la plus belle fête de la commune.

Le programme aussi a bien évolué, on a organisé des courses en vélos, en deux étapes s'il vous plaît mais on a dû arrêter à cause de la circulation; il y a eu aussi le gymkana, la cisaille, le jeu de bu, le concours de pêche au lac Albert, le bal en plein air sur la place, puis dans la salle Wéber, puis dans des ginguettes avec l'orchestre des Caleçons verts ou Tich la Rilette'; des matchs de basket; les retours des cyclos; des feux d'artifices; des harmonies invitées même en vélos et le grand feu.

GuyGuy15Aout
1er marché aux oiseaux au 15 août.
On avait demandé à Guy-Guy de vendre des graines pour oiseaux

Il y a toujours les grands matchs de football du samedi, tout d'abord aux prés de l'hospice, puis derrière le cimetière et il fallait dresser les goals. Et la vaillante équipe de la Porte Basse a rencontré et battu bien, sûr, le quartier de la gare, les Vieilles Gloires marchoises, l'équipe réserve et même des équipes étrangères. Car grâce à notre ancien joueur, notre coach li Miniss, nous n'avons peur de rien ni de personne sauf peut-être d'un grand de l'euroligue Il y a eu, et il y a toujours, les concours de pétanque, les jeux d'enfants, le sapin de Noêl ( même si on nous a volé les Saints et des guirlandes), le Père Noêl pour les enfants et les Pensionnaires du Home Libert , la réception et le déjeuner des Grenadiers.

Carnaval et Marché aux oiseaux

Depuis le début, nous avons participé au Carnaval sans jamais en manquer un. Nous avons présenté 4 Princes et notre char a remporté la première place à plusieurs reprises.

Au premier 15 Aout, celui organisé par Jean-Claude dans vil' vacances, nous étions là et nous avions organisé un jardin extraordinaire... classé hors concours. Nous y sommes toujours et nos fricassées, nos omelettes ont régalé des dizaines de milliers d'estomacs."

JardinExtraordinaire
Le jardin extraordinaire à l'occasion du 1er marché aux oiseaux


Et encore...?

CharCorso
Cette photo daterait de 1960 ou 1961, lors d'un corso fleuri...

Al Poit' lô vô, on est toujours prêts à aider les autres, à donner un coup de main, à prêter du matériel!

Mais nous aussi, on a reçu de l'aide de la part de la police, dans le concours de la sécurité routière, et on a toujours pu compter sur l'Harmonie, que ce soit à Noêl, au grand feu, à la sortie du samedi....

Rien de tout cela n'aurait été possible sans l'extraordinaire dévouement de tous les membres du comité (présents et anciens), sans l'aide et la compréhension de leurs épouses qui ont toujours excusé les rentrées tardives et parfois trop arrosées! Mais tout cela nous a permis aussi de nous connaître, de nous apprécier, de nous estimer, de vivre une vraie vie de quartier, de quartier vivant qui sans cesse renaît et se renforce malgré les épreuves et les vicissitudes.

A tous et à toutes, je dis merci. Merci à vous aussi qui par votre présence et votre participation ne pouvez que nous encourager à continuer!

Assez parlé, BON ANNIVERSAIRE... et buvons un bon coup!