Carnaval de la grosse biesse

Marche-en-Famenne, 22 & 23 février 2020

1999 - Discours de Fred le Conquérant

Mesdames,

Messieurs,

Vous le peuple marchois que je viens conquérir,

On a beaucoup parlé de Christophe Colomb, de Fernand De Magellan ou même encore de Heman Cortez. Peut-être ont-ils chacun ouvert une voie vers de nouvelles terres, mais moi, Fred le Conquérant, originaire du fief de Hargimont, je peux vous affirmer que chaque année aussi j'ouvre avec ma carriole la route du poisson.

C'est donc pour rétablir aujourd'hui une injustice de popularité que je SUIS parmi vous ce jour.

En effet, je veux prouver à l'ensemble des Marchois (et quand je dis Marchois, je pense quand même aussi à la cour des manants de Jemeppe- Hargimont, aux laids Godis d' Aûï , aux Coyons d'On, aux Baloûwe di Morloye, aux Chiteau di Humain. aux Gattes di Hollogne, aux Roitis di Roy, aux Goseaux di Waho et aux aut' bien sûr ...), je disais donc que je veux prouver à tous ces gens que la route du poisson est une formidable conquête que nul autre que moi n'est capable de bien réussir....

Aujourd'hui donc, après avoir foulé les terres de Boulogne à Paris en passant par des endroits clés du Nouveau Monde comme Las Vegas ou le Mexique; je viens prendre possession de la cité de Marche et de ses faubourgs.

Rassurez-vous, je ne suis pas, à l'instar de Christophe Colomb, ce sanguinaire conquérant qui va humilier et massacrer toute votre population ! Non! Je viens avec des résolutions fermes qui permettront enfin au bon peuple marchois d'être reconnu.

Pour parvenir à ces projets, il me faut cependant déstabiliser le pouvoir, ce que je fais maintenant:

  • Tout d'abord, l'amitié que porte votre maïeur pour le nouveau monde et son dirigeant me fait redouter une affaire « Monica le Whisky ». A partir de ce jour, je le destitue donc et lui offre, en compensation, un cigare au frais parfum Clintonien. Je suggère de le mettre en quarantaine dans le futur hall d 'Horécatel ! Il ira donc à Ciney. .!
  • Parce que je redoute les guerres froides, je préfère également écarter le rude Tian'Cri Gorbadourt, officier de réserve du QG marchois. Ainsi, nos calèches auront plus de facilités pour passer sur le piétonnier . Quant à la Grosse Biesse elle pourra à nouveau défiler joyeusement dans le centre ville avec le cortège que je présiderai demain.
  • Ouh mais,... monsieur le directeur du CER et échevin de l'agriculture! Pourquoi n'avez-vous pas réagi au projet de déplacer vers Melreux le concours de chevaux de trait qui a lieu chaque année à la Vieille Cense de Marloie ? C'est bien là un patrimoine agrico-culturel qui s'en va de notre cité. Permettez-moi donc de vous envoyer avec nos chevaux quelque temps à Melreux, Vous y trouverez certainement un poulailler qui vous permettra de reculer votre voiture en toute tranquillité.
  • N'aurait-il pas été bon, Maître Pierrard, de faire naître une 7è école communale sur la place aux Foires? Cela aurait certes permis de redynamiser cet espace mort de la cité.
  • J'entends dire, Rabbi Hanin, que les footballeurs de Hargimont menacent de vous accrocher au faîte d'un de leurs 4 piliers d'éclairage. N'aurait-il pas été judicieux d'alimenter ces projecteurs en électricité ?
  • Le look du jeune Bertrand perturbant le bon travail des fonctionnaires féminins de l'hôtel de ville, je me vois aussi dans l'urgence de le déplacer vers d'autres lieux que je ne dévoilerai pas aujourd'hui.
  • Quant à Toin' le commissaire pour qui j'ai prévu une bombe de carnaval inoffensive, il va trop souvent relever les horodateurs de l'Orchidée de Hargimont! Je compte donc l'y installer définitivement afin que les Marchois puissent vivre plus paisiblement.

Tout cela n' est pas bien beau, et pour que la ville de Marche retrouve la sérénité, je propose donc :

  • Un rôle d'animateur de débat pour qu'enfin les rouges puissent s'exprimer en toute démocratie. Pour ce faire, j' écarte bien sûr Etienne Huet qui cherche vainement à faire ses preuves, Sabine Sommelette qui brille par ses absences répétées, submergée la pauvre par ses rendez-vous chez l'esthéticienne, la pédicure, la dermatologue, à la balnéo et au banc solaire. Je vois très bien, pour ce rôle, Clément Berg qui saura taper du poing sur la table pour ramener l'attention de tous... sur lui
  • J'ai un moment pensé à placer Léon Mathieu, petit vaillant cantonnier de Hargimont, au poste des travaux. Cependant, comme son prédécesseur, il perdra de l'efficacité en allant briber une tasse de café ou autre bibine auprès de ses administrés. J'envisage donc de placer Benoît France qui, grâce au détournement de la route de Waha, a gagné la popularité des Marchois. En effet, tout le monde se lève et l'applaudit lorsqu'il passe dans la rue du Commerce avec son charroi agricole.
  • Au poste de la culture et des sports, je place notre Grand Georges, entendez bien Georges Léonard (c'est vrai que, comme l'autre, il a aussi an' grand' gueuï) pour qu' enfin les clubs de footbal1 de la commune soient bénéficiaires et qu' on puisse aussi faire venir dans le futur hall de 5000 m2 André Verschuren pour le bon plaisir de mon ami Bill.
  • Au poste d'échevin des familles, j'ai pensé à Sylviane France qui assure depuis peu la gestion des restos du coeur à Hargimont. Pour la seconder, nous désignons Frida la Rousse qui aura la charge des petits pois
  • En charge du patrimoine agrico-culturel, le nouveau Seigneur du château de Jemeppe, monsieur Blom. Sa grande connaissance des monuments et les 4 cygnes noirs légués l'an passé à la commune sont des signes qui jouent en sa faveur! J'y adjoindrai pour l'interprétariat et pour les matières agricoles, Bernard Ridelle. Mon projet est en effet de transformer le réseau Ravel (prévu pour les piétons et cyclistes) en réseau Ridelle...qui permettra aussi aux attelages de circuler en toute tranquillité. Nous ferons également la guerre à la cuniculiculture, cet élevage de lapins albinos prévu à proximité de l'ancien point du jour ! !
  • A l'état civil, mon intention est de remplacer le jeune Bertrand par Lejeune Joseph. Gonflé à la trappiste, il saura créer l'ambiance monastique qu'un tel service est en droit d'attendre.
  • Enfin. en remplacement du commissaire Antoine, je propose un ami du Gugusse, Vî Ketor ! Grâce à lui, des dispositions seront enfin prises pour que les banderoles qui traversent les djfférentes rues de Marche soient rehaussées lors de la sortie du Gugusse

Pour la population, j'envisage un accès gratuit au nouveau complexe cinématographique pour les projections de « 1492 », euh pardon, « 1999 », le film phare de cette année qui ramènera enfin à sa juste valeur les exploits de votre désormais nouveau Grand Mautchî, Fred le conquérant.

En attendant de vous offrir ce plaisir, que la joie et l'allégresse demeurent 4 jours durant, dans la bonne ville de Marche.