Carnaval de la grosse biesse

Marche-en-Famenne, 22 & 23 février 2020

Discours de Dominique li comptêu d'brokes

{besps}annees/2011/Pf{/besps}

Pour la réponse du discours, voir en bas de page

 
Mautchwessses, Mautchwès, Carnavalesses, Carnavaleux,

Moi, Dominique li comptêu d'brokes, digne successeur des princes Titi 1er, Martial 1er, Thierry 1er, Louis la Fraise, Boum Boum Jojo,

Je vous salue tous ...

Je souhaite tout d'abord la bienvenue à la Grosse Biesse, qui après un long séjour à l'étranger, avait décidé d'honorer de sa présence l'anniversaire des cinquante ans du comité de la Porte Basse, le 13 novembre dernier.

De retour d'Hollywood, elle s'est toutefois perdue en chemin, errant plusieurs mois dans les travaux en cours, malgré la signalisation particulièrement claire et soignée mise en place par l'échevin PIERARD, d'où l'absence totale de circulation.

Dans son périple, passant dans la rue du Commerce, elle s'est écriée devant le seul commerce encore en activité, à savoir le magasin de chaussures CORNET - PERET-LECARTE : « Oh la la, ici, cela va de pis en pis, la patronne est encore plus vache qu'avant ».

Continuant son parcours, elle est enfin arrivée à la Porte Basse.

Elle a d'abord été soulagée de constater que l'abattoir avait disparu.

En vain, elle a cherché après le café WEBER, le garage BAUDOUINT, l'épicerie LAHAUT-TROQUET, la boulangerie MATHIEU, les rails du tram.

Apercevant, en lieu et place de ces édifices, trois banques, deux funérariums, le tout embaumé par un Vendôme, elle se sentit quelque peu perdue, se demandant si elle ne s'était pas trompée et n'était pas au Grand-Duché de Luxembourg.

Rassurée par le chien Kabilla, qui promenait Philippe JEHAES, elle décida de se rendre au commissariat sur la place de l'Eglise afin de se renseigner.

Chemin faisant, elle n'a pu s'empêcher de formuler diverses remarques devant certains commerces.

  • Devant chez PRESTAT, elle s'écria : « c'est fermé ; ils ont volé les quatre fers en l'air ; ils ont du plomb dans l'aile ».
  • Devant le Vieux Moulin, elle s'exclama : « La farine sent le brûlé ».
  • Devant chez POËS, elle dit : « toujours des seins doux et des beaux quartiers à l'étalage».
  • Devant chez LEFEVRE, elle indiqua : « s'ils m'attrapent, je suis dans le pétrin».
  • Devant chez GREEN ENERGY, elle se dit : « attention, je ne vais pas tomber dans le panneau ».
  • Devant chez PETERS, elle constata : « ici, le gibier est toujours aussi frais que la patronne ; on la sent rien que d'en parler ».
  • Devant le Cercle, rouge de honte, elle murmura : « quel bordel ici, avec tous ces néons ».

Arrivée sur la place de l'Eglise, elle a bien dû constater que le commissariat avait pris la poudre d'escampette, même, si une certaine odeur s'en dégageait toujours.

Quelque peu désemparée, elle s'est alors rendue à l'Hotêl de Ville, au Parc VANDERSTRAETEN.

C'est là, Monsieur le Dauphin, qu'elle a rencontré votre mentor, lequel était en train de préparer ses valises.

Fier de sa montre « Ice Watch », couleur orange, il lui a dit : « tu es en retard ».

Consultant sa « Cartier », elle lui a répondu : « non, je suis à temps, il faut que je vous parle ».

Monsieur le premier Echevin, m'adressant à vous, au nom de la Grosse Biesse, je vous parlerai donc d'égal à égal.

La rumeur colporte que le Mayeur, malgré les supplications de ses fidèles échevins, aurait décidé de faire, lors des prochaines élections communales, un pas en arrière et de ne plus briguer, en 2012, le poste de premier citoyen de la ville.

Puisque cette rumeur se confirme, j'ai quelques suggestions à lui formuler afin de lui permettre d'avoir une retraite active.

  • Il pourrait devenir consultant bénévole de la direction d'Idelux ;
  • Il pourrait aussi s'entrainer en vue du concours annuel de pétanque, lors de la fête de la Porte Basse ;
  • Il pourrait également écrire un livre sur l'histoire de BHV (BOUCHAT-HANIN-VANDERSTRAETEN) ;
  • Il pourrait aménager l'ancienne piscine en pêcherie qui remplacerait le lac Albert ou peut-être en base de lancement de missiles à vapeur ;
  • Il pourrait enfin faire, à la sortie de toutes les messes du dimanche, la quête, pour renflouer les caisses percées du comité des fêtes.

Ces suggestions sont faites pour autant que sa Majesté le Roi, vu la crise politique actuelle, ne profite pas de sa disponibilité pour lui confier une mission particulière.

Il se dit en effet que le Palais est, pour l'instant, friand des termes en « eur » tels que ensorceleur ou ... dictateur.

J'ose espérer que son absence ce jour ne sera pas interprétée comme une fuite, comparable à celle de ces cousins sarrasins.

Mautchwesses, Mautchés, il est maintenant temps que je dévoile mon programme.

Etant à la fois quelqu'un d'entier et la petite moitié de Pascale, je ne ferai pas ... de quartiers.


Primo

Je proclame l'autonomie de la principauté libre de la Porte Basse. Monnaie à l'effigie de GuyGuy GRENSON, sera incessamment battue et des postes à payage seront installés, d'une part au rond-point du Carmel et d'autre part, à hauteur du magasin PETERS.

Cette principauté deviendra sous peu le Monaco marchois où seront transférés l'ensemble des commerçants de la ville, à l'exception de quelques grincheux et grincheuses (je ne les citerai pas, vous les reconnaîtrez vous-même).

 

Secundo

J'ai décidé que, sur chaque rond-point qui sera construit sur le boulevard urbain, un urinoir sera installé en souvenir de celui qui existait contre le mur de l'abattoir et ce, pour éviter les tête-à-queue.

Dans ces lieux de rencontres privilégiées, les Marchois pourront tenir leur avenir entre leurs mains.

 

Tertio

Un métro souterrain sera construit sous le boulevard urbain entre la station «Carmel» et la station «La Cave».

 

Quarto

Le carnaval sera dorénavant prolongé jusqu'au 15 août, ce qui me permettra d'allonger mon règne et m'attribuera le privilège de restituer les clés de la Ville entre les mains du seul véritable Gugusse de la Ville de Marche.

 

Quinto

A l'initiative du Syndicat, la Maison du Tourisme sera transformée en Maison du Peuple.

Le conseil communal s'y tiendra sur le siège du cinéma, ce qui permettra des réunions bien plus dynamiques.

Chaque conseiller de la majorité recevra l'autorisation du Bourgmestre d'émettre, une seule fois durant son mandat de 6 ans, son avis personnel sur un point à l'ordre du jour.

 

Sexto

Jusqu'à Pâques, les nids de poule ne pourront plus être bouchés, que ce soit sur les routes communales ou régionales.

Les ouvriers communaux devront entretenir ces nids, en y déposant soigneusement et régulièrement un lit de paille.

L'échevin de la population, en collaboration avec le secrétaire d'état à l'intégration, recherchera les poules nécessaires pour couver les œufs jusqu'à la grande chasse aux œufs du dimanche de Pâques.

Le gagnant de la chasse recevra un œuf en chocolat bourré... oh, pardon, fourré de votre poids, Monsieur la tête de liste.

Le second se verra attribuer un œuf en chocolat blanc, comme les nuits parfois agitées de certaines de nos échevines.

Le troisième prix sera récompensé par un œuf en chocolat noir pur cacao.

Toute ressemblance avec des membres du Collège n'est pas une fiction.

 

Septimo

Pour que la Royale Entente Marche retrouve sa gloire d'antan, une équipe mixte sera remodelée et ravalée par Elle Professor Stéphan HOUYOUX (il n'est de toute façon plus à une couille près !)

Elle sera sponsorisée par les chèques provisionnés arabes.

Elle se produira dans le nouveau stade Loulou WEBER, lequel sera reconstruit sur l'emplacement actuel du terrain synthétique de Herion-sport.

Pour les nombreux services rendus, LAMO aura droit à 15 séances gratuites de relifting.

En outre, j'ai pris des mesures qui ne seront valables que pendant le carnaval.

 

  • Un festival Woodstock sera organisé sur le site de l'ancienne miroiterie Hanin
  • La friterie LUCKY sera rebaptisée : Paul LISSE, le roi de la frite, spécialités FAIRONDELLES, sauces DEVOS, LEEMANS, le tout servi dans une mitraillette. A table.
  • Les danseuses du Crazy-Horse accompagnées des anciennes carmélites se produiront de façon permanente dans les locaux de l'école «Carine GRANSON».
  • Ce spectacle « Sons et lumières » sera organisé au profit des CSDF (Carmélites Sans Domicile Fixe), lesquelles se sont fait pour la première et la dernière fois baiser par l'Immobilière mon Seigneur LEONARD.
  • Pour que le carnaval soit plus gay, une tante géante recouvrant tout le quartier de la Porte Basse sera érigée sous le contrôle de l'archiquette communal, pour autant qu'il ne soit pas en train de pédaler avec sa petite reine sur le nouveau Ravel.

 

Avant de terminer, je tiens à saluer les nouveaux groupes marchois qui participeront au carnaval cette année à savoir  les Louis Z' attak et les Fedimautch.

Je voudrais aussi remercier l'ensemble des membres et conjoints du comité de la Porte Basse pour l'aide qu'ils m'ont apportée afin que ce jour soit une réussite ...

J'aurai enfin une pensée particulière pour ceux qui depuis des années œuvrent sans relâche dans ce comité et qui aujourd'hui ont décidé de prendre un peu de recul.

Merci GuyGuy, Minisse, Collette, Hubert, Louis Robert.

 

Je n'en ai certainement pas dit assez.

Que les réjouissances commencent ; qu'elles durent jusqu'au 15 août.

Place au carnaval!

Longue vie à la Grosse Biesse!

Pas de mise en bière!

Quartiers libres à tous!

 

Vive la principauté libre de la Porte Basse.

 

Bon carnaval tous!

 

 

Prononcé à Marche ce 05 mars 2011
 
Réponse de monsieur Pierard, 1er échevin (cliquer sur la photo)
image025