Carnaval de la grosse biesse

Marche-en-Famenne, 22 & 23 février 2020

2007 - Discours de Caro li droûveuse di gayole

Monsieur le REBourgmestre,
Monsieur le Ministre,
Messieurs les Nouveaux et Redéputés Provinciaux,
Madame et Messieurs les Rééchevins,
Madame et Monsieur les Nouveaux Echevins,
Messieurs les Déséchevins
Mesdames et Messieurs les REconseillers, les nouveaux conseillers et les Déconseillés,
Chûffleux et drôles d'oiseaux de tous poils,
Amusettes venus de tous les coins de la terre,
Carnavaleux et carnavaleuses di nos bonne ville di Mautch,

Qu'il me soit permis, au nom des Zibistoukets et des Grutchouyoux, étant désormais la seule légitime détentrice des clefs des 4 portes ( c'est certes un peu plus cher, mais c'est bien plus pratique qu'une ville deux portes, surtout quand on a des enfants ) de notre bien aimée citée, de vous accueillir chaleureusement et de vous souhaiter de joyeuses libations carnavaleuses.

Avec nous, vous quitterez la grisaille de nos journées de fin d'hiver pour migrer sous des cieux enchanteurs.
On sait, on sait, entends-je déjà ici et là. Elle veut parler du chapiteau de la place de l'Etang.Oui, un peu quand même, il faut bien que le comité fasse un peu de bénéfices, mais pas seulement.Nous, grande Mautchwesse pour 2007, avons décrété que cette année serait, pour la sympathique population Marchoise, toute entière commuée en grandes vacances.Attention, entendons-nous bien, je ne veux évidemment pas transformer notre jolie capitale de la Famenne en ville déserte, pendant tout un an.

Mais il m'est apparu qu'en choisissant soigneusement les quelques citoyens qui bénéficieraient d'un visa de sortie longue durée pour des contrées qui leurs seraient parfaitement adaptées, il devait y avoir moyen de faire en sorte que ceux qui restent soient ainsi, eux aussi, en congés prolongés.

Les chançards qui feront leurs valises, pour ne pas dire leurs malles, seront :

  • A tout seigneur, tout honneur. J'ai nommé notre premier à nous. André, empereur de Famenne, omnipotent et omnicompétent, un vrai BOUCHAT tout.
    Dédé prendra sans tarder ses quartiers dans les émirats arabes.Là bas il pourra vérifier si le pétrole qu'il importe jusque Marloie y est aussi raffiné que lui.Il y portera li Kéffié et leur apprendra à chanter li ptite gayole.Il n'y partira cependant pas seul. Il sera bien évidemment suivi par son mini harem personnel, j'ai nommé Isabelle la bien nommée et Mieke la douceque.On peut ainsi espérer qu'André les présentera au roi Abdallah qui voudra les garder pour les mettre avec sa bande de nanas.Gageons que dans ce cas Dédé nous reviendrait le cœur un peu plus léger.Rassure toi André, on ne va tout de même pas te laisser partir sans te dire au revoir.Rendez-vous est donné à toute la population au chapiteau, dimanche sur le coup de 19 H 00, pour lui faire ses adieux et l'encourager. André s'est engagé, à cette occasion, à payer une tournée générale de mazouts.
  • Après avoir scellé le sort du premier magistrat des lieux, il convient de s'atteler aux extrêmes urgences.
    Le comité du Carnaval insiste pour que Clément BERCK quitte la ville séance tenante.Il lui a réservé un long séjour thallasso à SPA, ce qui le changera d'un week-end thallacuite ( t'as la cuite ) chez nous. Le feu follet du bois laguesse s'y prépare d'ailleurs de longue date. Il n'aura en effet échappé à personne qu'il y a déjà belle lurette qu'il a enlevé sa chemise et qu'il ne faudrait pas insister beaucoup pour qu'il se débarrasse de son pantalon.Le comité a minutieusement organisé son annale virée.Clément se rendra dans la cité thermale à pied ou bien à vélo, ce qui dans son cas revient au même.Les Zones de police des régions traversées lui ont réservé le milieu de la chaussée entre Marche et son lieu de destination. Depuis la seconde où je vous parle jusqu'au 28 février prochain inclus, Clément aura quasi pour lui tout seul la quatre bande du condroz et l'autoroute vers Aix la Chapelle, pendant 10 jours.
    Attention, si tous les Policiers de ses différentes zones sont aussi acharnés que notre seul FAIRON local, alors les amendes vont pleuvoir et de bonnes rentrées d'argent vont comblées ses différentes communes.Nous ne pouvons qu'inciter les usagers habituels de ces voies publiques à la plus grande vigilance, un Clément pouvant cacher un Berck et vise versa.
  • Jean-François PIERRARD, exceptionnellement, aura droit à deux destinations de rêve. Il se rendra sans attendre en mongolie supérieure où il est chargé de sélectionner une variété particulièrement intéressante de Yach pour la foire de Libramont 2008.Ce n'est pas tant le long pelage qui caractérise ces animaux qui intéressera notre notaire agricole, mais surtout leur production laitière.En fait de lait, il paraît que ces bêtes là sont capables de débiter au moyen de leurs généreuses mamelles de la bière de CHIMAY étiquette bleue.Jean-François ne s'en contente toutefois pas. Il aimerait pouvoir exhiber fièrement, dans l'agricole cité Ardennaise, une variété de Yach dont on pourrait soutirer de la blanche déjà à température. Bien fraîche, toute prête à être consommée. De quoi évidemment relancer l'élevage bovin dans notre verte province. Lorsqu'il aura réussi à traire les Yachs sans faire trop de mousse ou de faux col, notre échevin des travaux ira visiter les égouts de Paris.Il prendra son départ pour ce riant périple, depuis le réseau d'égouttages fraîchement installé à Aye. C'est en face du n° 18 de la rue Jamodenne que Jean-François le baroudeur disparaîtra dans les entrailles de la terre.De là il rejoindra les égouts de Ciney via Serinchamps, puis ceux de Namur, de Charleroi ( où il ne devra pas s'attarder, les déchets y étant paraît-il particulièrement nauséabonds ), de Mons etc ... jusqu'à Paris.Les aventures de Jean-François au pays du caca nous serons quotidiennement relatées par l'Avenir du Luxembourg et RTL TVI.RTL TVI a bien entendu délégué sur ce coup là Philippe DOURT, qui ne prendra cependant pas le même chemin que tintin PIERRARD, préférant de son côté tenter de rejoindre les sous-sols parisiens au départ de la cave du cercle.De plus, nous a-t-il déclaré, il n'y a rien qui presse.
  • Les 2 Philippe n'ont quant à eux pas attendu qu'on le leur demande, pour s'exiler sous des latitudes somme toutes moins ingrates
    Philippe HANIN a disparu de la circulation depuis déjà octobre dernier.Il a laissé à l'attention de ses amis humanistes qui se sont montrés avec lui bien inhumains, une bafouille ma foi bien pathétique.Je lis :" je n'ai pas l'habitude de lancer à la cantonade des noms d'oiseaux. Mais il faut bien l'admettre, vous ne m'avez laissé que les rossignols, c'est pourquoi, sans regrets je m'envole vers les canaries ... ". Philippe SCHREDER n'a pas mis bien longtemps pour le suivre. Un vent favorable a mis entre nos mains la missive qu'il lui a fait parvenir.Je lis encore :" Cher Philippe 2, mon poussin. Nous n'avons jamais partagé le même nid, mais aujourd'hui il ne sert plus à rien de faire l'autruche. Les dindons de la farce c'est nous. J'irais bien te faire un petit coucou aux canaries.PS : As-tu pris de la Chimay bleue ? te faut-il autre chose ? je suis resté en contact avec Jean-François PIERARD et il paraît qu'il connaît un mongol fier de tenir des vaches à Chimay. On ne sait jamais ça peut toujours servir "
  • Monsieur HANGONGANG ( avec un nom pareil on n'a pas besoin de prénom ), pour sa part, rejoindra le grand continent blanc. Le groenland lui tend en effet les bras.Avec un peu d'adresse et de la couleur blanche il ne devrait avoir aucune difficulté à se déguiser en pingouin et ainsi se faire beaucoup de nouveaux amis. Qui sait, dans peu de temps peut-être sera-t-il devenu " le papa pingouin, le papa pingouin, le papa le papa pingouin sur la banquise ".
  • Enfin, il semble indispensable, pour ramener la paix dans le piétonnier, de déplacer COSME le libraire
    En effet, c'est catastrophique, plus personne ne veut y habiter et être la risée quotidienne de sa bande de rigoleurs.C'est bien simple, tous les commerces de la Rue des Savoyards se voient progressivement déserté et Michel DELHAYE n'y fait plus de la galette comme quand, à la place du marchand de BD hilare, il y avait l'œuf mollet.Heureusement, Pol JOLY, fortement interpellé par ce désordre au cœur de la cité, a pris sur lui de l'expédier vers de moins hospitalières contrées.Le moqueur Vincent COSME se retrouvera ainsi déporté aux confins de notre commune, pratiquement à la frontière de Jemelle la rebelle, et on verra s'il fera encore autant le malin.


Enfin, afin que cela, sans tra la la, se réalise déjà, laissez-nous poser un geste fort.

Que tous ceux-là qui doivent aujourd'hui débarrasser le plancher et nous laisser nous amuser soient symbolisés, puisque nous n'avons ni Ibis ni grues, par de gentils pigeons ( pour une fois que c'est dans ce sens là ) voyageurs.

Décompte et lâché de pigeon.


Allez mes beaux, vers d'autres cieux et que nos concitoyens s'en portent mieux.

Les Zibistoukets et Grutchouyoux sont très heureux, cher André, de te remettre une peinture qui, nous l'espérons, trônera dans ton bureau ou du moins à la maison communale.

Cette œuvre a été réalisée par une artiste locale, j'ai nommé : Lise RICAILLE.

Remise de l'œuvre.

Nous voulons donc souhaiter à tous les carnavaleux de passer quatre jours exceptionnels de vacances " all inclusives " (boissons non comprises) et que la fête bâte son plein.

Bon carnaval et tambour ....

 

Caro Li Drouveûse di Gayole